L'Eglise Saint Jean-Baptiste, Un vitrail original

Commanditée par François-Henri de Portes en 1894, à la mémoire de ses parents, ce vitrail octogonal de grandes dimensions étonne par sa position horizontale à la croisée du transept et par l’origine de son fabriquant. 

Alors qu’à cette époque les ateliers Gesta de Toulouse diffusent abondamment dans la région, la commande est passée dans la Sarthe, à Ferdinand Hucher, fils du maître verrier Eugène Hucher, de la fabrique du Carmel du Mans. Il est représentatif de la technique de ce verrier du dernier quart du 19ème siècle. Sa signature est située sous le pied gauche du Christ dans le médaillon central. Le cartonnier (celui qui dessine le vitrail avant réalisation) n’est pas identifié, mais on sait qu’Eugène Hucher travaillait beaucoup au Mans avec Maurice Küchelbecker.

L’iconographie de ce vitrail est la vie de Saint Jean-Baptiste représentée sur 8 des 9 médaillons, le 9ème représentant les armoiries de la famille de Portes avec la dédicace du fils Henri François Maurice Comte de Portes, décédé en 1929. Le tout est inséré dans des rinceaux de feuilles d’acanthe.

Ce qui le rend unique en France et probablement en Europe, c’est que ayant la taille d’une rosace de cathédrale, il est posé horizontalement alors que tous les vitraux de cette taille sont généralement verticaux. Sa position à la croisée du transept conditionne sa forme octogonale.

Avec 32 m² de surface et un diamètre de 7 mètres, il est constitué de quelques 140 pièces élémentaires posées sur la structure métallique qui le supporte, elle-même en appui sur les murs à la croisée du transept et suspendue à la charpente de l’église. Son poids total est de l’ordre de 250 kilogrammes. Le vitrail est situé à 12 mètres du sol. Le puits entre la verrière de protection et le vitrail fait à peu près 3 mètres de hauteur.

Il est éclairé, et protégé à la fois, par une verrière en matériau translucide et résistant aux chocs et aux intempéries. La protection fut très abîmée par l’épisode de grêle du 16 avril 2007, et le vitrail légèrement touché. C’est ce qui a justifié qu’il soit remis en état en 2008 par le maître verrier Pierre Rivière de Saint Jean de Verges.

Les photos du diaporama, prises en partie dans les ateliers Pierre Rivière montrent la qualité extraordinaire de ce vitrail.

 


TELECHARGEMENT

Présentation vitrail Présentation vitrail  (421.3 K)